L’indépendance qui amène un sentiment de liberté peut-elle se confondre avec un sentiment de solitude ? 

Ce matin alors j’écrivais à un ami, mon regard s’est posé sur les deux derniers mots de ma phrase « liberté et solitude » qui résonnaient soudain comme des maux qui m’invitaient à une introspection de mes émotions. 

Pendant que mon regard restait un peu figé sur ce que je venais d’écrire, je me demandais, si la façon de vivre ma vie sous couvert du mot « indépendance » voir liberté, était bien réelle ou si c’était une imposture qui cachait depuis toutes ces années un profond sentiment de solitude ? 

Ou bien est-ce le genre de question qu’on se pose seulement lorsqu’on traverse ces douleurs inattendues que produisent certaines émotions quand, on se trouve face à un être qu’on aime et qui traverse une « mal à dit » soudaine… et face à laquelle on se sent démuni parce qu’impuissant ?!

Je continuais de réfléchir lorsque mon regard s’est tourné cette fois vers notre plan d’existence sur Terre qui au cours de son histoire a été basé sur un principe de dualité qui s’est manifesté de telle façon que notre mode de vie l’a reproduit par notre façon de penser. Ou bien est-ce, peut-être, notre mode de penser qui a créé l’expression de cette dualité comme une expérience de la condition humaine que nous devons traverser pour nous « réveiller » ? 

Quoi qu’il en soit, je me suis rendue compte que lorsqu’on regarde l’expérience « par le regard de la dualité » ce que l’on ressent, notamment au niveau des émotions négatives, est amplifié justement parce qu’on le voit par un champ de vision limité. 

C’est réellement ce qu’il se passe jusqu’au moment où l’on comprend que c’est la façon dont on voit les choses qui va définir la façon dont on va les traverser.

Quelque soit le défi qu’on rencontre dans sa vie, il n’est jamais là « par hasard ». Et même lorsqu’il se manifeste de façon violente, il est là pour créer une expérience qui va nous bousculer « nous réveiller » pour nous aider à ouvrir les yeux sur ce que nous ne voulons pas voir mais qui se trouve encore là et qui demande une transformation véritable en soi si l’on veut continuer d’avancer.

Il nous aide à développer notre discernement sur qui nous sommes vraiment et sur tout ce que nous ne sommes pas. Il nous oblige, notamment quand l’expérience est difficile et douloureuse, à nous écouter et à franchir la barrière qui nous empêche d’accéder à notre véritable Nature qui « Elle » n’a rien à voir avec les émotions négatives qui souvent dominent notre vie.

Les expériences accompagnées de leurs défis sont là pour nous confronter à notre propre adversité permettant ainsi un face à face avec nous-mêmes qui va mettre en lumière les « non-dits » de notre vie.

Alors oui souvent ça fait mal mais ça fait mal parce qu’on a encore des résistances qui ne veulent pas lâcher! Et pour y arriver, il va falloir du courage et un engagement dans un travail personnel plus profond pour s’en libérer.

Le choix nous appartient toujours et on peut rester figé dans une émotion qui nous envahie ou bien on peut décider de s’engager sur le chemin de la guérison qui va nous aider à traverser ce mur de turbulences qui s’est manifesté car de toute façon on va devoir le traverser ! 

[blockquote] Quand les émotions se manifestent, c’est pour nous indiquer que « nous avons toujours le choix » du rôle que nous allons interpréter dans l’expérience qui s’est présentée… Nous sommes les seuls à pouvoir modifier le script de notre histoire !  [/blockquote]

Se souvenir qu’on n’a pas d’emprise sur le moment qui vient d’arriver mais sur la façon dont on va l’expérimenter permet d’élargir notre compréhension sur les événements de notre vie et donc sur nos propres défis.

Pour ma part, le sentiment qui m’a envahie était la « solitude » et dans ma contemplation, j’ai pu voir qu’il cachait encore des attaches émotionnelles non réglées, malgré tout le travail que je fais en introspection depuis tant d’années… Alors j’avais le choix entre glisser dedans et souffrir pendant un temps, ou bien le traverser en observant sur quoi il a voulu attirer mon attention afin de le changer. 

Notre évolution est sans fin et prendre en considération notre état émotionnel est important si on veut se réaliser et dépasser les blocages de notre vie qui nous empêchent d’être heureux. C’est un travail de chaque instant qui demande toute notre attention sur ce que nous percevons et vivons. Sans quoi le même scénario se répètera à chaque fois avec les mêmes émotions qui contrôleront nos relations, notre vie et notre expansion. 

Donc si nous vivons quelque chose qui nous dérange ou qui ne nous ne convient plus, c’est qu’il est temps de prendre ses responsabilités et d’engager ce fameux « pas-sage » dans la voie du changement. Cela va nous demander de faire un effort et d’avoir beaucoup de courage mais c’est la seule voie qui mène à la libération intérieure.

Et c’est seulement à ce moment là que le véritable sentiment de liberté commence à naître car l’égo n’a plus d’emprise. Il n’a plus d’emprise car on s’aligne avec notre véritable Nature, notre Moi profond, qui éclaire notre vision de nous-mêmes et du monde qui nous entoure laissant le flot de la vie s’écouler en nous avec plus de joie.

Alors observez-vous et libérez-vous…

Salutations et à bientôt,

ElisaBeth – L’Observateur Conscient

       

 

 

error: Content is protected !!