Si vous ne savez pas quoi offrir pour les fêtes de fin d’année, voici une idée de cadeau qui peut vous inspirer. C’est un petit chef d’oeuvre des films Pixar : « vice versa » que je vous invite à voir ou à revoir car ce film est absolument génial aussi bien pour les enfants que pour les adultes (surtout pour les adultes!). 

Ce film est drôle et ingénieux car la façon dont les créateurs ont réussi à illustrer les principales émotions est tout simplement génial ! C’est aussi une façon amusante d’aider les enfants à reconnaître leurs émotions, à les exprimer et à mieux les gérer. Leur rappeler aussi que c’est dans la tête que tout ça se passe et qu’on peut tout arranger ;) 

 

On sait que grandir peut parfois être compliqué… 

Riley est une fille de 11 ans qui grandit joyeusement dans le Minnesota jusqu’au jour où ses parents décident de déménager à San Francisco. Alors qu’ils s’installent tous dans leur nouvelle maison, Riley tente de s’adapter à sa nouvelle vie pendant que ses émotions affolées s’agitent et finissent par la déboussoler…  

Dès le début, on est plongé dans l’esprit de Riley, au niveau du « centre de contrôle » où se trouvent ses principales émotions : « la joie, la colère, la tristesse, la peur et le dégoût ». Pendant que les émotions se chamaillent pour savoir comment guider Riley dans ses nouveaux choix de vie, la Joie tente par tous les moyens de positiver chaque situation et d’y apporter des solutions.

L’histoire se corse quand la joie et la tristesse sont propulsées par accident hors du centre de contrôle et qu’elles atterrissent dans des lieux insolites où elles vont se perdre. Elles vont traverser le subconscient, le labyrinthe de la mémoire à long terme, retrouver des souvenirs, des conflits intérieurs tout en passant par le nettoyage des souvenirs encombrants…

Riley traverse cette épreuve et franchit une nouvelle étape de sa vie qui dévoile ses univers intérieurs agrandis et enrichis. On remarque aussi un nouveau tableau de bord avec une gamme d’émotions et de couleurs beaucoup plus élargies… jusqu’au bouton qui porte le nom de « puberté » … ce qui laisse présager une suite qui promet…

Affaire à suivre… 

Salutations et à bientôt, 

ElisaBeth – l’Observateur conscient 

error: Content is protected !!