Est-ce que les adultes savent encore imaginer et voir des choses amusantes comme lorsqu’ils étaient enfants ? 

Est-ce qu’ils se souviennent que plonger dans le monde de l’imaginaire est une source d’inspiration qui procure une joie infinie quand on vient explorer les univers où notre enfant intérieur s’épanouit.

Des rêveries qui animent un monde, plein de couleurs et de fantaisie, entouré d’amis visibles et invisibles qui nous enseignent « l’air de rien » beaucoup de choses dans la vie. 

Est-ce que l’enfant que vous étiez et qui savait rêvasser en gribouillant sur son carton, se souvient encore, de son voisin monsieur champignon qui jouait tout le temps avec ses moustaches en tire bouchon ?

Ou encore quand vous étiez ce capitaine de fusée qui voyageait dans l’espace pour aller rejoindre son ami de toujours le dragon bleu qui vit dans une autre galaxie.

Et aussi les jours de pluie quand on sautait dans les flaques d’eau juste parce que c’était rigolo…

Vous vous en souvenez ?

Et vous, la dernière fois que vous avez imaginé et ri comme cet enfant…

c’était quand ? 

Peut-être êtes-vous devenus trop sérieux…  L’êtes-vous ?

Le problème c’est qu’en grandissant, l’adulte oublie cette magie qu’il ne voit plus parce qu’il ne sait plus comment regarder la vie « par le regard pur » de cet enfant.

Il a oublié qu’il est un créateur génial qui transforme tout ce qu’il observe quand il en est conscient !

La raison pour laquelle un adulte ne voit plus les choses avec magie, c’est parce que son cerveau a pris l’habitude de classer par « automatisme » tout ce qu’il regarde durant sa journée comme lorsqu’il classe ses dossiers : « et hop chaque chose à sa place » et quel que soit le sujet !  Difficile de s’émerveiller dans ces conditions… 

Il ne prête plus attention aux choses de manière amusante parce qu’il considère que c’est ridicule (quand ce n’est pas une perte de temps) et aussi parce que « vous savez… tout ça, c’est pour les enfants. » :)

Son cerveau voit par réflexe tous les objets qu’il croise, les rues, les voitures, les immeubles, son travail et même les gens qu’il connait… Et s’il éprouve des satisfactions, elles ne durent pas, parce qu’il s’épuise a catalogué tout ce qu’il continue de voir dans sa vie comme des dossiers « bien rangés »…

Cette habitude a pris tellement de place qu’elle l’empêche d’être Présent et ouvert dans son esprit pour voir le monde et ses rêves à nouveau illuminer sa vie.

Ce monde où toute nouvelle création de l’esprit est possible grâce à cette Lumière intérieure qui lorsqu’elle jaillit lui embellit la vie, la rend plus douce et manifeste réellement toutes ses envies devant lui. 

Observer la vie avec le regard de son enfant intérieur change la couleur du monde.

Les objets deviennent plus lumineux, prennent des formes amusantes et nous ouvrent les portes de l’esprit pour traverser le monde de « l’ordinaire » et venir vivre celui de « l’extraordinaire ». 

C’est dans cette perspective qu’on donne un sens nouveau à sa vie… où vivre l’impossible soudain devient possible.

L’imagination et la rêverie sont de vraies outils de création et de transformation qui nous aident à manifester la vie désirée dans notre réalité.

C’est d’ailleurs ce que nous faisons tous les jours… et depuis que nous sommes nés ! Mais à cause de ces lunettes d’adulte qu’on s’est mis sur le nez et par lesquelles on ne voit plus qu’en mode « conditionné »… on a oublié TOUT ce que l’on sait faire par Le regard de la Splendeur de Qui on Est en Réalité.

Alors pour renouer avec notre capacité inée à manifester toutes nos envies, je vous propose de retirer ces lunettes d’adulte aujourd’hui et de reprendre goût à la rêverie ;)

Et aussi d’imaginer « quand il vous arrive d’être coincé dans les embouteillages », des immeubles en forme d’étoile, des perles de fleurs sur les trottoirs, des voitures en chocolat et des noms rigolos qu’on donnerait à tous ces gens que nous croisons.

Et dans le métro (HAAAA…. le métro parisien.. quelle école !) Si au lieu de se refermer sur soi on s’amusait à imaginer d’immenses ballons aux couleurs éblouissantes de l’arc en ciel tout autour de chaque voyageur et même des wagons juste pour les envelopper de sourires et leur souhaiter « une merveilleuse journée » ? (même s’ils n’ont rien remarqué perdus dans leur pensées…!)

Ouvrir son esprit, en souriant à la vie, c’est élargir sa conscience… et si vous « osez » vous amuser à nouveau sans vous juger (c’est à dire comme un enfant), vous parviendrez à changer ce qui vous déplait et à vivre tout ce que vous désirez. 

Alors juste avant de repartir dans votre soucoupe en citron, vous reprendrez bien une petite coupe de nuage au coulis de bonbons parce que dehors il pleut encore de jolis macarons ;)

Salutations et à bientôt,

ElisaBeth – l’Observateur conscient 

error: Content is protected !!